• Conviction

    Vincent Gicquel
    14.10.2010 - 04.12.2010
    Conviction
  • Conviction

    Vincent Gicquel
    14.10.2010 - 04.12.2010
    Conviction
  • Conviction

    Vincent Gicquel
    14.10.2010 - 04.12.2010
    Conviction
  • Conviction

    Vincent Gicquel
    14.10.2010 - 04.12.2010
    Conviction
  • Conviction

    Vincent Gicquel
    14.10.2010 - 04.12.2010
    Conviction
  • Vincent Gicquel

    Foi, 2010
    Peinture à l'huile
    250 x 200 cm
    pièce unique
    Vincent Gicquel
  • Vincent Gicquel

    Idole, 2010
    Peinture à l'huile sur toile
    190 x 240 cm
    pièce unique
    De Facto
    Vincent Gicquel
  • Vincent Gicquel

    Queue, 2010
    Peinture à l'huile sur toile
    19 x 24 cm
    pièce unique
    Vincent Gicquel
  • Vincent Gicquel

    Appât, 2010
    Peinture à l'huile sur toile
    200 x 160 cm
    pièce unique
    Vincent Gicquel
  • Vincent Gicquel

    Camisole, 2009
    Peinture à l'huile sur toile
    200 x 160 cm
    pièce unique
    Vincent Gicquel

-

Texte

« Le seul sujet possible c?est moi, c?est mon rapport au monde? Il n?y a rien dans ma peinture qui ne soit pas lié au peintre que je suis, rien qui ne soit pas en lien direct avec le processus même de la création. Chaque tableau sert à tenir un discours sur le seul sujet auquel il peut être associé: l?acte de peindre. Tous mes personnages sont occupés à des tâches indéfinissables, mobilisés dans l?exercice d?une activité qui semble être toute la raison de leur existence. Jour après jour ils répètent inlassablement les mêmes gestes avec application, détermination et semblent être les seuls à savoir véritablement ce qu?ils font. Il n?y a rien d?énigmatique, rien à résoudre, rien à comprendre? Je m?attache juste à mettre en lumière l?absurdité de tout acte, et ne fais qu?insister toile après toile sur leur indispensabilité. Le sens échappera toujours à ses poursuivants et chaque tentative d?explication sera vouée à l?échec. Seule une certaine dose d?humour ou une réelle passion pour l?absurde peut nous aider à apprécier ma peinture et le monde dans lequel nous vivons.


Rien n?a jamais vraiment changé et rien ne changera jamais. Mon regard et l??uvre à laquelle je m?attache me permettent juste de décaler un peu les choses. Les gens, eux, se poseront les questions qu?ils veulent? Sur leur propre condition, leur place dans l?univers, leurs certitudes, sur la mort et sur l?importance de l?humour? Car s?il n?y a effectivement rien à comprendre dans ce monde, il y a bien des choses risibles. »



Vincent Gicquel, 2009